Translate



Les Amis du Feeder sont un nouveau club en Wallonie. Sa vocation est d'amener les pêcheurs curieux à la technique du feeder et de leur en montrer les finesses et la diversité. Nous ne sommes pas dogmatiques, nous ne suivons pas les règles aveuglément et voulons goûter à tous les aspects du feeder.
Afin d'ouvrir le club au plus grand nombre, nous avons 2 types de cotisations : celle pour ceux qui veulent faire de la compétition (comprenant la licence A+), à 30€, et la cotisation sans la compétition, à 15€! Les 2 formules permettent de participer aux concours intimes du club, aux activités, etc.

Venez nous rencontrer le long de nos beaux cours d'eau et étangs, ou, dans un premier temps, sur notre groupe Facebook (A voir sur l'onglet "A notre propos") !

4e manche du challenge liégeois : canal Albert à Hermalle-ss-Arg, ce 3 juillet

Cette manche rassemblait 12 pêcheurs de feeder de la fédération liégeoise de compétition. La motivation était importante, même si le canal Albert ne fait pas vraiment l'unanimité dans les rangs des feederistes. Les conditions climatiques étaient plutôt de saison : du soleil, un peu de pluie et du vent qui a compliqué la pêche. Quant au canal, il était calme, peu navigué (seulement quelques péniches le dimanche), mais le courant était très variable à cause des bassinées de l'écluse de Lanaye, entre autres. Le décors est planté, voici le déroulement de la journée !

J'avoue bien que j’appréhendais cette manche. Le canal Albert n'est pas mon parcours préféré, même si je le connais bien mon époque "longue canne". L'entrainement du mercredi m'avait permis de glaner de bonnes infos, mais nous nous retrouvions sur un secteur près de 300 mètres en amont, de part et d'autre du pont de Hermalle, en rive gauche, zone que je n'ai jamais pêchée. Arrivé de nouveau dans les derniers, je tire mollement le 3, juste entre Benjamin et Alain Bangels. J'aurais pu avoir des voisins moins pugnaces, mais je ferai avec.

Amorce : marron, sucrée et assez peu collante pour travailler vite.
Esches : casters en quantité, 300g de fouillis, 150g de terreau et un peu de pinkies congelés. Esches : vers de vase, des pinkies, des casters et des vers de terreau
Feeders : MS Range Open End 20 et 30 grammes
Cannes : MS Range Ultra Light Feeder 355 avec un scion de 0.75oz, utilisée pendant la première moitié du concours, lorsqu'il n'y avait pas trop de courant, et la MS Range Multi Feeder MH 330-390 avec un scion de 1.5oz (en 390), que j'utiliserai énormément sur la fin.
Montage : coulissant et à potence - corps de ligne en tresse et têtes en 22 et 25/100 - bas de ligne de 50-60cm en Drennan Supplex 11.7/100 et hameçons Drennan Wide Gape de 18 et 16

Comme d'habitude, je mouille une première fois mon amorce et prépare ma terre de somme noire. Le sondage est faite et la distance de pêche est choisie : 15 mètres, pas plus. Je règle également le line-clip sur 20 mètres pour la canne légère et 45-50 mètres pour la Multi. Mes corps de ligne sont en tresse, car je sais que les gardons sont présents et j'ai donc besoin d'une maximum de sensibilité et de vitesse.
Au coup d'envoi, je mets une dizaine de beaux feeders bien remplis à l'eau. Benjamin commence sa pêche en force avec quelques beaux gardons et un plaquette et me distance dès la première heure, alors qu'Alain ne fait rien. Des bruits de prises de brèmes nous arrivent en provenance de l'amont. Ils sont vrais et Alain Legot (au 11) a fait un départ canon. Je ne me déconcentre pas et amorce régulièrement. Mon feeder est rempli de fouillis, d'un peu de vers de terreau hachés, de casters et de pinkies congelés pendant toute la pêche. Tant les gardons que les brèmes sont de bons mangeurs.
Après 2 heures de pêche, le poisson rentre chez moi et je prends 2 brèmes et des gardons de bonne taille. Je suis repassé devant et ma confiance est au maximum. Je suis néanmoins forcé d'allonger ma distance de pêche de 1 mètre, le poisson s'étant éloigné. Après la quatrième heure, je suis en tête, c'est certain. Arrive alors l'heure magique de Benjamin : 2 brèmes, des plaquettes et des gardons. Malgré mes efforts, je suis dépassé et je le resterai jusqu'à la fin. 
Je termine cette manche exténué par 6 heures de concentrations et des touches particulièrement difficiles, un rien frustré, mais tout de même content du résultat. J'ai été battu par mon voisin, Sébastien, qui a pêché comme un "poisson diable", nom de son magasin !


Classement :

1. Benjamin Schoenbrood 6100pts
2. JN Schmitz 3990pts
3. Alain Legot 2410pts
4. Dylan Cortis 810pts
6. Cédric Bolin 600pts